Programme de recherches exécutés (2009-2012) par Division

Bioressources en Régions Arides

3- Situation Biologique des populations de la race ovine Hamra et possibilité de son développement en Algérie.

Les spécialistes algériens de la diversité génétique des Races ovines locales, dans leurs derniers rapports publiés en 2003, tirent la sonnette d’alarme sur la situation de déclin spectaculaire de la race Hamra. Ils ont démontré qu’en l’espace de deux décennies, de 1980 à 2003, la race Hamra est passée de 2 500 000 têtes à 55 800 têtes. Ce déclin s’est également caractériser par le rétrécissement de son aire qui correspondait à l’Est au Chott Echergui et à l’ouest jusqu’au Maroc et au Monts de Tlemcen et de Saïda au Nord. Aujourd’hui elle a complètement disparu de l’Est du et du Centre du pays, son aire de distribution reste cotonnée entre les rontières Algéro-Marocaines. Ce constat a été soulevé par la presse nationale, qui parle d’une extinction programmée d’une race ovine emblématique et la mieux adaptée à la steppe algérienne.

Benyoucef et Ayachi, 1990, en marge de leur étude attribuent ce déclin à cause de la compétitivité de la race Ouled Djellal qui a occupé presque tous l’espace steppique, Pour tant celle-ci s’est toujours distinguée par sa remarquable adaptation aux conditions de la steppe occidentale .Ses caractéristiques morphologiques et zootechniques ont même fait d’elle dans le passé une race très appréciée sur le plan écologie et socio-économique, (Wateau.2007). Le deuxième problème est la limitation des déplacements de la race Hamra aux distance courtes pour atteindre les pâturages et cela revient à leurs pattes courtes, C’est une race de petite taille à ossature fine et aux formes arrondies selon (Ferrouk, 2009). Cependant au cours des trois dernières décennies des changements notables dans la composition raciale des troupeaux ont été observés et qui se réalisent au détriment de la race Hamra.

outes ces considérations nous amènes à mener des recherches Les travaux envisagés auront des objectifs tant fondamentaux (caractérisation biologique) qu’appliqués (gestion des élevages) dans la perspective de conservation des races locales. L'optimisation de cette production, tant quantitative que qualitative, passe par une analyse des facteurs potentiellement militants, extrinsèques ou intrinsèques :disponibilité et utilisation des ressources alimentaires, impact des pathogènes et parasites, structure sociale des populations, paramètres démographiques, polymorphisme génétique,...
La stratégie de recherche et d’expertise combinera différentes approches:

  1. L’établissement d’un élevage expérimentale au niveau de la station d’El Outaya en vue de cerner certains paramètres zootechniques et sur le long terme de développer des études scientifiques tout en conservant des animaux de qualité. Pendant toutes les phases d’exécution du projet, les exigences physiques, physiologiques et comportementales propres aux groupes d’animaux seront prises en compte. Une attention particulière sera accordée aux contraintes génétiques et sanitaires d’animaux issus d’élevage. Simultanément, le deuxième volet expérimentale prendra en compte le suivi des paramètres zootechniques chez les éleveurs (4 stations de terrain), cette partie sera complétée par le recensement de majeures pathologies fréquentes dans la région d’étude comme les zoonoses frappent durement les cheptels rendant toute rentabilité difficile et très aléatoire. Comme par exemple, la maladie Bleue tangue qui s’est déclarée en 2009 dans nos élevages.
    La confrontation des différents sources de données et les recherches de terrain permettront d’élucidé la tendance actuelle et d’élaborer des programmes de réhabilitation de la race Hamra.
  2. L’étude des populations dans les parcours steppiques permettra d’identifier les facteurs clés du milieu entant dans la survie et le développement des différentes races ovines ; Bien entendu; il s’agit de l’élaboration de la carte des aires d’occupation en s’appuyant sur les données collectées. Une recherche complémentaire et approfondie dans le cadre des mémoires et thèses permettra de déterminer l’étendue de l’hybridation entre la race Hamra et la race d’Ouled Djellal.
Contactez nous par e-mail: crstra@crstra.dz crstra_biskra@yahoo.fr
Tél: 00213-33-73-42-14 / 00213-33-73-84-43
Fax: 00213-33-74-18-15
Adresse complète : Centre de Recherche Scientifique et Technique sur les Régions Arides C.R.S.T.R.A Compus Universitaire Universite Mohamed Khider, Biskra