Programme en cours de lancement (Projets FNR du centre)

Division Désertification

PROJET 2:

Caracterisation d'indicateurs de la desertification et impact sur l'environnement dans le bassin du Hodna

RESUME:

Evoquer le risque dans nos régions arides et semi arides, nous renvoie presque machinalement aux risques de désertification, d’ensablement, voire d’inondation dans certaines régions. Il existe pourtant de nombreux autres risques qui sont encore peu, ou pas, explorés tel que les risques hydrologiques et environnementaux...etc.

La Convention des Nations Unies sur la Lutte Contre la Désertification dans les pays gravement touchés par la sécheresse et/ou la désertification, en particulier en Afrique (CLD), définit la désertification comme « la désertification désigne la dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et subhumides sèches par suite de divers facteurs, y compris les variations climatiques et les activités humaines» (UNCCD, 1994). Selon Le Houérou (1996), La désertification est l'extension irréversible du désert vers les zones où ils n'ont pas eu lieu dans un passé récent. Le Houérou (2002) donne les causes de la désertification.

L’augmentation des besoins humains, qui se traduit par la conquête de nouveaux espaces naturels (urbanisation) la mise en culture, le surpâturage, déforestation, combinée avec les changements climatiques conduisent au déclanchement du phénomène de la désertification. Dans ce projet nous citerons de manière particulière les risques et les problèmes rencontrés dans le bassin d’El Hodna. L’importance de cette région réside non seulement dans le fait qu’elle est classée comme site d’intérêt biologique et écologique (RAMSAR), mais aussi comme un géomorphosite à vocation touristique, reconnu à l’échelle nationale et internationale (Kaalaat Bani Hammed). Le Chott El Hodna est un type de zone humide représentatif au niveau de la Méditerranée de par l'étendue de sa superficie et de son bassin versant. Sa situation en zone aride est an autre atout justifiant le degré de rareté de milieux naturels d'un seul tenant ayant peu ou pas de transformations importantes par l’homme. Enfin, Le chott est un modèle représentatif de par la présence de plusieurs types de sols, de bioclimats et de variétés biologiques.

Pour ce faire la caractérisation d’indicateurs de la désertification va nous permettre d’identifier facilement les tendances en cours, un indicateur peut être défini comme une mesure de magnitude, fréquence, taux et tendance de processus environnemental qui peut être observé à la surface de la Terre, et qui est sujet à des variations significatives pour déterminer et comprendre les changements environnementaux à l’échelle humaine.

Contactez nous par e-mail: crstra@crstra.dz crstra_biskra@yahoo.fr
Tél: 00213-33-73-42-14 / 00213-33-73-84-43
Fax: 00213-33-74-18-15
Adresse complète : Centre de Recherche Scientifique et Technique sur les Régions Arides C.R.S.T.R.A Compus Universitaire Universite Mohamed Khider, Biskra